Comment traduire: « dont on dit qu’il est », etc.

Comment traduire « Robin, dont on dit qu’il est … » ou « Robin, dont on croit savoir qu’il est … », par exemple ?

Il faut éviter de traduire la structure mot-à-mot en l’état. Décomposons ensemble le travail de traduction qui, lorsqu’il est bien mené et répété, devient automatique.

1. Tout d’abord, oubliez le «dont» et concentrez-vous sur « on dit qu’il est ». En effet, « dont » se traduit de plusieurs façons différentes: pour choisir la bonne option, il faut être sûr de la traduction des mots qui viennent juste après ce fichu « dont ». En d’autres termes, la traduction du pronom relatif « dont » dépend du choix de traduction concernant sa proposition subordonnée relative (petite révision de la grammaire française au passage, n’est-ce pas ?)

2. Ainsi, dans cette structure le « dont » français fonctionne parce que l’on est à la voix active.

Cependant, en anglais, on préférera, comme souvent, la voix passive.

    1. ➾ Par conséquent, je n’ai pas : « on dit qu’il est … », mais « he is said to be … » (« il est dit être … »).

3. Or si j’ai : « Robin, qui est dit être … », je peux maintenant traduire de façon transparente en anglais.

             ➾ J’ai donc : « Robin, who is said to be … ».

4. Pour « Robin, dont on croit savoir qu’il est … », vous devez procéder de la même façon. A la voix passive, on aura en français : « qui est présumé/supposé être … » que je peux transformer, pour plus de fluidité en anglais, en: « qui est supposément …. ».

    •         ➾ J’ai donc: « Robin, who is allegedly …. », « Robin, who is apparently », « Robin, who may be … », voire, dans un contexte d’expression spontannée : « Robin, who might be … ».

5. Pour faire le choix entre toutes ces possibilités, référez-vous au contexte :

  • Dans un registre formel, vous préférerez : « Robin, who is allegedly … ». Le terme « allegedly » équivaut à notre « présumé » et est donc très utilisé dans un contexte juridique. Vous aurez par exemple : « Robin, who is allegedly drunk ».
  • Dans un registre courant, vous pourrez vous contenter de : « Robin, who is apparently late ».
  • Enfin, notez que dans une épreuve de traduction à proprement parler, il faudrait éviter la structure avec « may » ou « might », car ce choix pourrait être interprété comme un volonté de contourner le problème de traduction posé. Cependant, dans un autre cadre, cette structure est appréciée car idiomatique. Attention alors à la différence entre « may » et « might ». Si vous pensez que Robin est probablement fidèle, vous formulerez : « Robin, who may be faithful », mais si vous y croyez moins, vous vous contenterez d’un poli « Robin, who might be faithful ».

Bref, tout est dans la nuance.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *